Parlement : 292 824 euros pour la déclaration présidentielle du 3 juillet 2017

Le Parlement réuni en Congrès, 3 juillet 2017. Photo Assemblée nationale.
Le Parlement réuni en Congrès, 3 juillet 2017. Photo Assemblée nationale.

Une semaine après l’ouverture de la XVe législature et la veille de la déclaration de politique générale du premier ministre Édouard Philippe devant l’Assemblée nationale, le président de la République Emmanuel Macron s'est adressé, le 3 juillet 2017, au Parlement réuni en Congrès à Versailles.

Une déclaration présidentielle pour « parler du mandat que le peuple [lui] a donné, des institutions qu[’il veut] changer et des principes d’action qu[‘il entend] suivre » suivie, comme le permet l’article 18 de la Constitution, d’un débat, hors sa présence, qui ne fait l'objet d'aucun vote, qui a coûté la bagatelle de 292 824 euros, indique l’Assemblée nationale dans un communiqué.

L’ensemble des factures afférentes à l’organisation de ce Congrès du Parlement étant aujourd’hui rassemblé, il « apparaît que son coût total s’est élevé à 292 824 euros », apprend-on à la lecture de ce communiqué qui précise que ce coût est partagé entre l’Assemblée nationale et le Sénat, ce dernier prenant à sa charge un tiers des dépenses communes.

Sollicité par LexTimes quant à ce que recouvre exactement cette somme, le service de la communication de l’Assemblée nationale précise que le coût total indiqué est « l’addition de dépenses figurant sur des lignes budgétaires diverses » mais qu’il s’agit bien d’une donnée « exhaustive du coût du Congrès pour les deux assemblées » qui figurera « naturellement ventilée dans les comptes 2017 de chaque assemblée selon la répartition fixée ».

Une dépense dont on aurait pu faire l’économie.