Aller au contenu principal

Enquête : Quatre avocats placés en garde à vue

Par Alfredo Allegra | LEXTIMES.FR |

Quatre avocats clermontois ont été placés mardi, pendant plusieurs heures en garde à vue dans une affaire de violation du secret de l'instruction, a-t-on appris de sources concordantes. Les quatre avocats ont été remis en liberté en début de soirée sans faire l'objet de poursuites, a indiqué l'un d'eux, Me Jean-François Canis dont le placement en garde à vue a été révélé par France Bleu Pays d'Auvergne.

Il s'est dit « scandalisé »« Je ne comprends pas qu'on me reproche une violation du secret de l'instruction qui n'a jamais existé et que dans le même temps je fasse l'objet d'une violation du secret de l'instruction puisque la presse a été mise au courant des gardes à vue », a dénoncé Me Canis qui a annoncé son intention de porter plainte. Cet avocat réputé du barreau de Clermont-Ferrand, est notamment connu pour avoir été le conseil de la mère du petit Antoine disparu à Issoire en 2008 et de la famille de Wissam El-Yamni, décédé suite à son interpellation par des policiers dans des circonstances controversées à Clermont-Ferrand en décembre 2011.

Les avocats ont été placés en garde à vue dans les locaux du SRPJ de Clermont-Ferrand. Les policiers agissaient dans le cadre d'une commission rogatoire d'un juge d'instruction clermontois en charge de ce dossier de violation du secret de l'instruction vieux de trois ans.

Ajouter un commentaire