Aller au contenu principal

Manipulation de cours : SES-imagotag répond à Gotham City Research

Par Alfredo Allegra | LEXTIMES.FR |
Siège de la société SES-imagotag à Nanterre Siège de la société SES-imagotag à Nanterre

La société SES-imagotag a réagi à la publication de la première partie du rapport « SES-imagotag : The Circular Dance with a Chinese Twirl » diffusé hier matin sur Twitter par le fonds activiste britannique Gotham City Research spécialisé dans la vente à découvert et qui accable la société française spécialisée dans l’étiquetage électronique d’avoir publié des comptes financiers « trompeurs, incorrects et incomplets » pour les années 2020 à 2022.

Ce rapport comprend de « nombreuses inexactitudes grossières et/ou incompréhensions auxquelles la société répondra dans les prochains jours », réplique le conseil d’administration réuni en urgence qui confirme « d’ores et déjà » que « l’ensemble des opérations entre SES-imagotag et BOE ont été correctement portées à la connaissance des investisseurs, conclues à des conditions de marché et, le cas échéant, soumises aux procédures prévues en droit français en matière d’opérations avec les parties liées. SES-imagotag suit des procédures strictes destinées à éviter les conflits d’intérêts, en prévoyant en particulier que les représentants de BOE au conseil d’administration s’abstiennent de participer aux décisions relatives aux opérations avec BOE ».

« Les opérations avec BOE enregistrées en chiffre d’affaires dans les comptes sociaux de SES-imagotag sont éliminées dans les comptes consolidées de SES-imagotag, conformément aux règles comptables applicables. Ces opérations n’ont pas d’impact sur le chiffre d’affaires ou l’Ebitda du groupe », précise la société dans un communiqué qui rappelle que « les commissaires aux comptes [KPMG et Deloitte, ndlr] ont rendu des rapports d’audit sans réserve sur les états financiers annuels 2020, 2021 et 2022 » et qu’elle se réserve « la possibilité d’exercer tous droits en vue d’actions en justice ultérieurement, si nécessaire ».

Valorisé 166,80 € à la clôture de mercredi, le titre a été suspendu hier et ne cotait pas encore à l’ouverture ce matin. Dans son rapport, Gotham City Research reconnaît avoir une position à découvert sur SES-imagotag et que c’est « son intérêt de voir le cours de l’action de SES-imagotag baisser ». Reste au gendarme boursier et aux pouvoirs publics de faire le tri dans tout cela et de veiller à préserver les intérêts des petits porteurs.
 

Ajouter un commentaire