One woman show : PSYcause(s) 2, de et avec Josiane Pinson

PSYcause(s) 2, de et avec Josiane Pinson, au théâtre de l'Archipel. Photo Aida Diagne.
PSYcause(s) 2, de et avec Josiane Pinson, au théâtre de l'Archipel. Photo Aida Diagne.

« PSYccause(s) 2 » (2016), de et avec Josiane Pinson. Mise en scène par Gil Galliot. Au théâtre l'ArchipelThéâtre de l'Archipel, 17 boulevard de Strasbourg, Paris-10e. M° Strasbourg-Saint-Denis. Les mercredis à 19h et les samedis à 17h. 15 à 27 €. Rés.: 01 73 54 79 79.. Jusqu'au 13 janvier 2018. 80'.

Auteure-interprète autodidacte, après PSYcause(s) — non suivi d’un 1 car elle n’était pas (du tout) certaine, nous dit-elle, « malicieuse », qu’il y aurait nécessairement ou forcément une suite à ces premières angoisses d’une quinquagénaire neurasthénique —, Josiane Pinson nous livre, dix ans plus tard, ce PSYcause(s) 2.

Dans ce voyage à travers la psyché féminine, elle nous dévoile crûment, à un rythme effréné, en une vingtaine de saynètes bien ciselées de quelques minutes chacune, les heurs et malheurs de ses patientes, de sa mère, de ses enfants, de son couple, de sa sexualité, de…, qui ne sont en fait que ceux d’elle-même et met ainsi à nu sa vie privée, familiale et sa vie professionnelle devant des inconnus avec parfois tout de même un œil complice espérant, selon le cas, approbation franche ou désapprobation timide voire l’inverse pour que joue pleinement « l’effet miroir ».

Gil Galliot dit avoir été « convaincu » de la mettre en scène, non pas pour l’intérêt qu’il porte à la psychanalyse ou à la gente féminine qui, pour lui, une « femme est un homme comme les autres et vice versa » mais bien pour l’écriture de Josiane Pinson et « sa démarche introspective faite d’humour, de légèreté, d’intelligence et de vérité ». On ne saurait dire mieux si ce n’est d’aller voir Josiane pour une psychanalyse qui vous coûtera cinq fois moins cher qu’une séance chez votre psychanalyste habituel.