Théâtre : Criminel, de Yann Reuzeu

Criminel, au théâtre la Manufacture des Abbesses. Photo Gaël Rebel.
Criminel, au théâtre la Manufacture des Abbesses. Photo Gaël Rebel.

« Criminel » de et mise en scène de Yann Reuzeau. Avec Frédéric Andrau (Xavier), Morgan Perez (Boris), Blanche Veisberg ou Noémie Dalies (Manon) et Sophie Vonlanthen (Camille). Au théâtre la Manufacture des AbbessesThéâtre la Manufacture des Abbesses, 7 rue Véron, Paris-18e. M° Blanche, Abbesses ou Pigalle. Du lundi au mercredi à 21h et le dimanche à 20h. 24 €. Rés.: 01 42 33 42 03.. Jusqu'au 20 décembre 2017. 105'.

Quinze ans après avoir tué son père pour on ne sait trop pour quel motif et purgé sagement sa peine, Boris refait surface parmi les siens et on ne sait pas exactement non plus ce qu’est arrivé cette nuit-là à sa sœur Camille adorée qui est restée ensuite plusieurs jours dans un coma profond.

Il est à la recherche de Xavier — qui a épousé sa sœur quelques temps après sa sortie de l’hôpital — et retrouve sa femme, Manon, qui ne le repousse pas totalement sans toutefois l’accueillir les bras grands ouverts.

De là, à force d’analepses à répétition, l’habilité de Yan Reuzeau est de nous faire découvrir et de nous distiller au compte-gouttes les rapports ambigus qu’entretenaient — et qu'entretiennent encore — les quatre personnages de ce thriller Criminel au suspense quasi hitchcockien qui nous transporte quinze ans avant et neuf ans après dans un tourbillon anxiogène de semi-vérités et de semi-mensonges que les uns et les autres se cachent et se dévoilent au fur et à mesure de ce qui, à l'origine, peut, selon l'auteur, être sans doute considérée comme étant une « légitime défense différée » à l'instar de celle, par exemple, de Jacqueline Sauvage.

On est totalement capter par l'intrigue et on ne voit pas les 105 minutes que dure la pièce s'écouler. On reste même un peu sur sa faim et on en redemande.