Théâtre : N'écoutez pas Mesdames

N'écoutez pas Mesdames, au théâtre de la Michodière. Photo Celine Nieszawer.
N'écoutez pas Mesdames, au théâtre de la Michodière. Photo Céline Nieszawer.

« N'écoutez pas Mesdames » (2019), de la pièce éponyme (1942, théâtre de la Madeleine) de Sacha Guitry (1885-1957). Mise en scène par Nicolas Briançon. Avec Michel Sardou (Daniel Bachelet), Nicole Croisille (Julie Bille-en-bois), Lisa Martino (Madeleine Bachelet), Carole Richert (Valentine Clin), Patrick Raynal (Michel Aubrions), Éric Laugérias (le commissaire), Laurent Spielvogel (M. Le Canut et le commissaire), Jacques Marchand (M. Blandinet) et Dorothée Deblaton (Henriette Haleydon). Au théâtre de la MichodièreThéâtre de la Michodière, 4 bis rue de la Michodière, Paris-2e. M° Quatre-Septembre. Du mercredi au samedi à 20h, le samedi à 16h30 et le dimanche à 15h30. De 18 à 69 €. Rés.: 01 47 42 95 22.. Jusqu'au 3 novembre 2019 et en tournée en 2020. 95'.

Ayant découché pour la deuxième fois en un assez court laps de temps, Daniel Bachelet, antiquaire, la soixantaine, soupçonne sa toute jeune et ravissante récente épouse, Madeleine, d’entretenir une liaison adultérine. Il envisage tout de go de divorcer mais se ravise et la prie de faire ses malles et de s’en aller sur-le-champ. Arrive alors aussitôt la première épouse, Valentine, qui entend bien reconquérir et reprendre sa place auprès de celui qu’elle n’a jamais cessé d’aimer.

S’en suit un chassé-croisé de malles de l’une et de l’autre qui s’en vont et reviennent pour repartir aussitôt avec des quiproquos et moult phrases cultes du maître misogyne Guitry sur les femmes en général et leur « inconduite » en particulier de ces femmes dont il se moque gentiment autant qu’il les aime profondément.

Dans cette nouvelle version de « N’écoutez pas Mesdames », Michel Sardou est plus vrai que nature en Daniel Bachelet et, à ses côtés, Nicole Croisille, que l’on retrouve avec beaucoup de plaisir, est tout-à-fait charmante et crédible en Julie Bille-en-Bois.