Conflits d'intérêts

Natixis
La Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé mercredi à la société de gestion de portefeuille Natixis Investment Managers International (NIMI) une sanction de 2 millions d’euros au titre de manquements relatifs à « l’information communiquée aux porteurs » et à la « gestion des conflits d’intérêts ». Une autre filiale, Natixis Asset Management Finance NAMF, a, elle, été sanctionnée à concurrence d’un million d’euros pour avoir méconnu « l’obligation d’agir de manière honnête, loyale et professionnelle dans l’intérêt des porteurs ».
Tikehau Investment Management
Selon un accord de composition administrative conclu avec l’Autorité des marchés financiers (AMF) le 12 mai 2017 et publié vendredi, la société Tikehau Investment Management a accepté de régler 280 000 euros au Trésor public pour s’éviter des poursuites concernant des « irrégularités tenant à la perception […] de commissions sans que leur existence ou leur montant n’aient été portés à la connaissance des porteurs de huit Fonds ».
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé un avertissement et une sanction pécuniaire de 60 000 euros à Hervé Dreyfus, gérant de portefeuille et administrateur de Raymond James Asset Management International (RJAMI) pour conflit d’intérêts. La société et son représentant légal sont également sanctionnés.
Le mandat de conseiller municipal n'est pas incompatible avec les fonctions de militaire de carrière ou assimilé, a jugé le Conseil constitutionnel à l'occasion d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) qui visait les articles L. 46 et L. 237 du code électoral.
La Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé une sanction pécuniaire de 600 000 euros à Nicolas Miguet pour ne pas avoir porté à la connaissance de ses lecteurs les intérêts significatifs qu’il avait dans la société Belvédère.
S'abonner à Conflits d'intérêts