Droit monétaire et financier

H2O sévèrement sanctionné pour ses investissements dans des titres non cotés.
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (Amf) a infligé vendredi une sanction pécuniaire historique de 75 millions d’euros et un blâme à la société britannique H2O LLP pour plusieurs manquements commis à l’occasion de la gestion de sept fonds de droit français. Ses deux dirigeants de l’époque, Bruno Castres, directeur général, et Vincent Chailley, directeur des investissements, écopent, eux, respectivement, de 15 millions d’euros et de 3 millions d’euros, outre une interdiction d’exercer l’activité de gérant pendant cinq ans pour le premier et un simple blâme pour le second.
Inocap sanctionnée pour plusieurs manquements à ses obligations professionnelles
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (Amf) a infligé mercredi à la société Inocap Gestion, présidée et détenue majoritairement par Olivier Bourdelas, une sanction pécuniaire de 150 000 euros pour plusieurs manquements sur une période de quatre ans concernant « des obligations essentielles pour un gestionnaire de portefeuille ».
Les saisies des effets de personnes de passage validées.
Dès lors que le juge des libertés et de la détention a rendu une ordonnance autorisant l'Autorité des marchés financiers (Amf) à procéder à des visites domiciliaires et des saisies dans un lieu déterminé, les enquêteurs peuvent, sous certaines conditions, saisir les ordinateurs et les téléphones des personnes de passage dans ce lieu, a finalement jugé vendredi la Cour de cassation réunie en assemblée plénière à l’occasion du pourvoi formé par les représentants de la société marocaine Diana Holding à l’encontre de l’arrêt sur renvoi qui n’avait pas suivi l’argumentation suggérée par la chambre commerciale.
Présentation de Jean Salzillo sur viadeo.journaldunet.com, capture d'écran, 27 oct. 2022.
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé lundi deux sanctions pécuniaires, l’une de 20 000 euros à la société Salzillo Finance et l’autre de 80 000 euros à son gérant, Jean Salzillo, outre, pour les deux, une interdiction d’exercer l’activité de conseiller en investissements financiers (CIF) pendant une durée de trois ans.
RBC sanctionnée pour des manquements professionnels
La Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé mercredi à la société RBC Investor Services Bank France (RBC) une sanction pécuniaire de 500 000 euros et un avertissement pour « exercice lacunaire du contrôle dépositaire et suivi irrégulier et défaillant de certains flux de liquidités ».
Soitec
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé vendredi dernier une sanction pécuniaire de 500 000 euros au directeur financier de Soitec, Rémy Pierre, pour avoir transmis deux informations privilégiées relatives à l’exercice 2017-2018 à un ancien collègue, Stéphane Solère, qui, lui, écope d’une sanction pécuniaire d’un million d’euros pour les avoir utilisées.
Autorité des marchés financiers
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (Amf) a infligé mercredi des sanctions pécuniaires de 10  millions d’euros à la société de droit marocain Diana Holding, 6 millions d’euros à sa présidente, Rita Zibner, et 2 millions d’euros à son « représentant et expert », Serge Heringer, outre des sanctions de 100 000 euros chacune pour la société de droit luxembourgeois DF Holding et pour la maison-mère de La Martiniquaise, la Compagnie financière européenne de prises de participation (Cofepp), et ce pour avoir utilisé ou communiqué des informations privilégiées relatives à la société Marie Brizard Wine & Spirits (Mbws) qu’elles détenaient en leur qualité de membre du conseil d’administration.
Autorité des marchés financiers
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a sanctionné lundi d’un avertissement la société Tradition et son gérant, Philippe Le Gouz de Saint Seine, outre une sanction pécuniaire de 50 000 euros à l’encontre de ce dernier, pour plusieurs manquements à leurs obligations professionnelles au cours des années 2016 à 2018.
La commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé un blâme et une sanction pécuniaire de 10 000 euros à la petite société Digne Conseils et Gestion (DCG) et autant à son dirigeant, Patrice Digne, pour avoir commercialisé quatre produits non autorisés en France et pour avoir manqué à ses obligations d’information à l’occasion de la commercialisation d’un cinquième produit.
Autorité des marchés financiers
Le Conseil d'État a rendu ce matin une décision importante concernant la répartition des rôles entre le collège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) et la commission des sanctions de la même Autorité lorsque des poursuites contre un professionnel aboutissent à un accord avec ce dernier sur la sanction qui lui est infligée.

Pages

S'abonner à Droit monétaire et financier