IFPA

L'agence de recouvrement et d'intermédiation des pensions alimentaires
Avec une parfaite mauvaise foi, sous le titre « L’IFPA ou le mirage de la garantie du paiement des pensions alimentaires », le syndicat des avocats de France (Saf) part en guerre, dans un communiqué diffusé hier, contre l’intermédiation financière des pensions alimentaires (Ifpa) mise en place par le législateur de 2016 pour les seules pensions alimentaires ordonnées par le juge aux affaires familiales dans les cas de violences et qui vient d’être élargie à présent à la plupart de tous les cas et hypothèses, amiables ou judiciaires, et en ce y compris même en l’absence d’impayés.
S'abonner à IFPA