Inflation : Hausse de 0,50 % au mois d'août 2018 et +2,3% sur un an

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisés
Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisés. Source : Insee.

En août 2018, l'indice des prix à la consommation (IPC) rebondit à + 0,5 % sur un mois, après un léger repli en juillet.

Ce rebond provient d'une hausse saisonnière des prix des produits manufacturés (+1,1% après -2,8 %) après les soldes d'été sur le territoire métropolitain. De plus, les prix des produits alimentaires accélèrent (+0,3 % après +0,1 %) dans le sillage de ceux des produits alimentaires hors produits frais. En revanche, les prix des services ralentissent nettement (+0,3 % après +1,1 %) en lien avec le repli saisonnier des prix des transports aériens, et le recul des prix des services de communication.

Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation ralentissent à +0,1 % sur un mois après +0,3 % en juillet.

Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 2,3 %, comme le mois précédent. Cette stabilité de l'inflation résulte d'un ralentissement sur un an des prix de l'énergie compensé par une accélération des prix de l'alimentation. Les prix des services augmentent au même rythme que le mois précédent et ceux des produits manufacturés reculent de 0,1 %, comme en juillet.

Stabilité de l'inflation sous-jacente sur un an

Sur un an, l'inflation sous-jacente est stable à +0,9 %, comme le mois précédent. L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) se redresse (+0,5 % en août après -0,1% en juillet) ; sur un an, il croît de 2,6 %, comme le mois précédent.

Ralentissement des prix de l'énergie sur un an

En août 2018, l'inflation énergétique recule après quatre mois consécutifs de hausse (+13,0 % sur un an après +14,3 % en juillet). Les prix des produits pétroliers décélèrent (+20,1 % sur un an après +21,8 %) et ceux de l'électricité ralentissent nettement (+0,3 % après +2,1 %) du fait d'une baisse des tarifs sur le mois. En revanche, les prix du gaz accélèrent de nouveau (+19,8 % sur un an après +18,8 %).

Accélération des prix de l'alimentation sur un an

En août 2018, les prix de l'alimentation sont en hausse de +2,2 % sur un an, après +1,9 % le mois précédent. Les prix des produits frais augmentent davantage (+6,9 % sur un an après +6,4%) du fait d'un net rebond des prix des pommes de terre, alors que ceux des légumes frais (+9,8 % après +10,1 %) et des fruits frais (+7,4% après +8,0 %) ralentissent sur un an. Hors produits frais, les prix de l'alimentation accélèrent à +1,4 %, hausse la plus élevée depuis décembre 2012, du fait du dynamisme des prix des boissons (alcoolisées comme non alcoolisées).

Stabilité de l'inflation dans les services

Sur un an, les prix des services augmentent de 1,3 %, comme le mois précédent. Les prix des transports se renchérissent de nouveau (+1,9 % sur un an après +1,4 %) en particulier ceux des transports aériens (+3,5 % sur un an après +1,0 %). De même, pour le deuxième mois des vacances d'été, les prix des services d'hébergement accélèrent à +6,9 % sur un an, après +5,7 % en juillet. Les prix des services de santé sont plus dynamiques qu'en juillet (+0,7% sur un an). En revanche, les prix des services de communication se replient après trois mois de hausse (-0,9 % sur un an après +0,7 %) en lien avec des offres promotionnelles sur les forfaits mobiles et les services groupés de télécommunication. Enfin, les prix des services liés au logement (loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères) reculent de 0,3 %, comme en juillet.

Nouveau léger recul des prix des produits manufacturés sur un an

Sur un an, les prix des produits manufacturés baissent de 0,1 %, comme le mois précédent. Les prix de l'habillement et des chaussures augmentent de 0,8 % sur un an, comme en juillet 2018. Les prix des « autres produits manufacturés » accélèrent légèrement (+0,2 % sur un an après +0,1 %) : la hausse accentuée des prix des voitures neuves (+2,6 % sur un an après +2,3 %) est en partie compensée par un recul plus marqué des prix des appareils ménagers (-1,4 % sur un an après -0,7 %) et des téléphones (-9,0 % après -7,7 %). Par ailleurs, les prix des produits de santé baissent de 2,2 % sur un an pour le troisième mois consécutif.