Actualités

Ryanair, compagnie aérienne low cost
La Commission d'enrichissement de la langue française recommande d'utiliser les expressions françaises « à coûts réduits » ou « à bas coûts » à la place de l’anglicisme « low cost », selon une recommandation publiée ce matin au Journal officiel.
Mobilisation des avocats toulousains, 21 mars 2018.
La profession d’avocat, unie, unanime et solidaire, a démontré hier, selon le Conseil national des barreaux (CNB), par « l’ampleur de sa mobilisation », qu’elle n’avait pas l’intention de « laisser le gouvernement décider seul de son destin et de celui de la justice ».
Mobilisation des avocats devant le palais de justice de Paris, 21 mars 2018.
Quelques dizaines avocats parisiens se sont réunis aujourd'hui, devant le palais de justice de Paris, pour marquer leur opposition au projet de loi de programmation pour la justice 2018-2022.
21 mars 2018, Journée #JusticeMorte à l'appel du Conseil national des barreaux.
Aux termes d'une résolution adoptée ce matin, le Conseil national des barreaux (CNB) dit prendre acte du retrait du projet de loi de programmation pour la justice des dispositions relatives à la saisie immobilière et du maintien de la présence de l’avocat dans la procédure de CRPC mais appelle néanmoins « à la mobilisation de tous les avocats » pour une journée « justice morte » et soutient l’intersyndicale de la justice en demandant aux avocats de participer aux manifestations organisées le vendredi 30 mars.
Conseil national des barreaux
Le Conseil national des barreaux (CNB) dit avoir été destinataire vendredi dernier du projet de loi de programmation pour la justice et avoir « signifié » aussitôt, à la garde des sceaux Nicole Belloubet et aux services de la chancellerie, sa « colère » au regard de « la méthode et de l’orientation d’un texte qui fait trop peu de cas des avocats et de ce qu’ils représentent ».
Christiane Féral-Schuhl, présidente du CNB et Aminata Niakaté, présidente de la commission Égalité. Photo CNB.
À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, la présidente du Conseil national des barreaux (CNB) Christiane Féral-Schuhl a soumis à la garde des sceaux Nicole Belloubet et au défenseur des Droits Jacques Toubon trois propositions en faveur des victimes d'agressions sexuelles. Il s’agit de la création d’un fonds d’accès au droit, d’une protection renforcée et d’un programme d’éducation.
Fin des discriminations et égalité entre les hommes et les femmes
En cette journée internationale des droits des femmes, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, dit vouloir réaffirmer son engagement dans le combat contre les discriminations dont les femmes sont victimes.
Centre de rétention administrative du Mesnil Amelot
Pour la seconde en moins de quinze jours, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, dit avoir écrit hier au premier ministre Édouard Philippe pour l’alerter une nouvelle fois sur la « situation inacceptable » de très jeunes enfants. Dans la nuit du 6 au 7 mars, au moins dix enfants (un nourrisson d’un mois, un autre de quatre mois, une fratrie de trois enfants de 3 mois, 3 et 6 ans et une fratrie de cinq enfants de 7, 9, 11, 16 et 17 ans) se trouvaient en effet enfermés dans le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot.
Inukshuk réalisé par l'artiste Heather Carroll. Photo CPI.
Le ministre de la justice et procureur général du Canada Jody Wilson-Raybould et la présidente de la Cour pénale internationale (CPI) Silvia Fernández de Gurmendi, ont dévoilé aujourd’hui, une œuvre d'art offerte par le Canada à la CPI, lors d’une cérémonie qui s'est déroulée au siège de la Cour à La Haye, aux Pays-Bas, en présence du procureur, du procureur adjoint, du Greffier, de juges et du président de l'Assemblée des États Parties O-Gon Kwon. L'artiste Heather Carroll était également présente.
Natixis
L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé engager une action de groupe devant le tribunal de grande instance (TGI) de Paris à l'encontre de Natixis Asset Management (NAM), la filiale de gestion d'actifs de Natixis, à la suite de l'amende de 35 millions d'euros infligée en juillet dernier par la Commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour de nombreux manquements à ses obligations professionnelles dans le cadre de la gestion de fonds à formule entre 2012 et 2015.

Pages

S'abonner à Actualités