Actualités

Législatives 2017
Projection en sièges de la future Assemblée nationale.
Plus d’un Français sur deux a boudé cette élection pour signifier son profond ras-le-bol aux partis traditionnels, France insoumise et Front national compris, sans toutefois se faire d’illusion sur les promesses jupiteriennes et parmi les électeurs actifs, un peu plus de 7 millions de votants ont suffi pour donner l’illusion d’un raz de marée macroniste qui pourrait porter dimanche prochain plus de 400 « novices » sur les bancs de l’Assemblée et donner les mains libres au président Emmanuel Macron pour mettre en œuvre son programme.
Mail de Ana Pastor reçu par LexTimes, 1er juin 2017.
Des dizaines de mails fantaisistes que la rédaction de LexTimes reçoit tous les jours, il y en a parfois qui parviennent à se faire lire et sortir du lot par leur monstruosité, ingéniosité ou autre. Ainsi il en va de celui d'une dame Ana Pastor, « directeur administratif dans un coffre-fort d'un institut financier & sécurité ici à Barcelone », qui nous propose, dans un français approximatif, 40 % de la coquette somme de 26,7 M$ et que nous reproduisons intégralement. Envoyé via une adresse Google, pastoranaa@gmail.com, elle demande une réponse via la messagerie russe Yandex, pastor.ana@yandex.com.
Silence
Le secret professionnel impose à l’avocat de se taire, selon le président du Conseil national des barreaux (CNB) Pascal Eydoux qui condamne les « récentes déclarations » de l’ancien bâtonnier de Brest Alain Castel à propos « des décisions prises par M. Richard Ferrand lorsqu’il dirigeait en 2011 les Mutuelles de Bretagne ».
Mutuelles de Bretagne
Au moment même où le ministre de la justice François Bayrou peaufine le projet de loi sur la moralisation de la vie publique et que le premier ministre Édouard Philippe a présenté hier une communication relative à sa « méthode gouvernementale » nécessitant de « revenir à un fonctionnement marquant l’autorité de l’État » et prenant en compte le long terme avec une « triple exigence d’exemplarité, de collégialité et d’efficacité », le Canard enchaîné a mis la main sur une affaire immobilière qui éclabousse la compagne du ministre de la cohésion des territoires Richard Ferrand.
Syndic de copropriété
Trois ans après la loi ALUR, deux ans après la mise en place du contrat-type, et alors que se déroulent actuellement les assemblées générales de copropriétaires, l’UFC-Que Choisir et l’ARC publient les résultats 2017 déplorables de leur observatoire des syndics, plus particulièrement sur les excès tarifaires et contractuels des cinq principaux syndics.
WhatsApp Facebook
Après la sanction de 150 000 euros infligée mardi par la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés), c’est au tour de la Commission européenne de sanctionner aujourd’hui le réseau social Facebook à concurrence de 110 millions d'euros pour des renseignements inexacts fournis dans le cadre de l'enquête lors de son rachat de l'application mobile WhatsApp.
De g. à d. François Bayrou, Gérard Collomb, Nicolas Hulot et Sylvie Goulard. Photomontage.
La composition du premier gouvernement d’Édouard Philippe a annoncé mercredi est paritaire comme l’avait promis le président de la République Emmanuel Macron : 11 hommes et autant de femmes, 11 politiques et autant de personnalités provenant de la société civile avec parmi les professionnels de la politique : deux LR (Bruno Le Maire et Gérald Darmanin), deux radicaux de gauche (Jacques Mézard et Annick Girardin), deux MoDem (François Bayrou et Marielle de Sarnez), un PS (Jean-Yves Le Drian), un écologiste (Nicolas Hulot) et trois récemment convertis En Marche ! dont deux ex-PS (Gérard Collomb et Richard Ferrand) et une ex-MoDem (Sylvie Goulard).
Données personnelles
Facebook
La formation restreinte de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a prononcé une sanction de 150 000 euros à l’encontre du réseau social Facebook pour de nombreux manquements concernant la « combinaison massive des données personnelles des internautes à des fins de ciblage publicitaire » et le « traçage à leur insu des internautes, avec ou sans compte, sur des sites tiers via un cookie "datr" ».
Conseil constitutionnel.
Le Conseil constitutionnel a proclamé, mercredi 10 mai, Emmanuel Macron élu président de la République avec 20 743 128 (66,10 %) des 31 381 603 suffrages exprimés, après en avoir annulé 16 467 (0,05 %) dans 30 des 69 242 bureaux de vote pour des raisons diverses contre 4 691 suffrages annulés dans 12 bureaux de vote lors du premier tour.
Emmanuel Macron, 8e président de la Ve République. Capture d'écran Jon Helland/LexTimes.
Emmanuel Macron a été élu hier soir huitième président de la Ve République avec 66,1 % des suffrages exprimés contre 33,9 % pour son adversaire Marine Le Pen qui signe malgré tout avec plus de 10 millions de voix le plus haut score pour le parti xénophobe d’extrême droite, selon les chiffres définitifs du ministère de l’intérieur.

Pages

S'abonner à Actualités