Actualités

Le syndicat de la magistrature a dénoncé vendredi les "méthodes indignes" de la Chancellerie après le lancement d'une enquête administrative concernant un juge des libertés et de la détention (JLD) de Nîmes, que le syndicat qualifie de "règlement de comptes". Il s'agit de Jean-Pierre Bandiera, un magistrat nîmois "compétent et honnête", souligne le syndicat de la magistrature (SM) dans un communiqué.
Les deux accusés condamnés hier par la cour d'assises de Paris présentent un profil particulièrement rare. Hughes Verita, 63 ans, est un ancien magistrat.

Pages

S'abonner à Actualités