Agenda professionnel

Chronique d'un élève avocat
Un tout jeune avocat parisien publie, le même jour qu'il a prêté serment il y a quelques semaines, le 14 janvier 2016 pour être précis, sa « Chronique d'un élève avocat »« Chronique d'un élève avocat, Comment j'ai réussi l'examen du CRFPA », Wissam Mghazli, Enrick B. Éditions, Paris, janv. 2016, 164 p., 13,93 €. , dévoilant urbi et orbi comment, après avoir échoué une première fois, il est parvenu, lors de sa seconde tentative, à « réussir brillamment » l'épreuve d'admissibilité de « l'examen du CRFPA » avec 13,5/20 à force de « rêve », de « volonté » et de « méthodologie » qui lui a manifestement fait défaut la première fois.
Droit pénal de la circulation routière
Contentieux de masse le plus important en volume avec 240 587 (37,05 %) sur les 649 382 condamnations et compositions pénales rendues en 2014 (dont 101 911 pour conduite en état alcoolique, 27 169 pour défaut d'assurance, 55 479 pour conduite sans permis ou malgré suspension et 12 946 pour grand excès de vitesse) par l'ensemble des juridictions pénales françaises en matière de circulation routière et transports, selon les derniers chiffresCondamnations et compositions pénales en 2014, in Les chiffres-clés de la Justice 2015, ministère de la justice, p. 17. publiés par la chancellerie, la filon attire bon nombre d'avocats et de sites peu ou prou spécialisés en la matière puisque le nombre d'infractions — et le nombre de clients potentiels — doit au minimum être dix fois supérieur.
Principalement destiné aux étudiants, cette réédition par la maison LexisNexis duDictionnaire des expressions juridiques« Dictionnaire des expressions juridiques », Henri Roland, LexisNexis, Paris, oct. 2015, 302 p., 39,90 €. (Henri Roland et Laurent Boyer, L'Hermès, 2e éd., 1991) constitue, écrivaient les auteurs dans la première édition de l'ouvrage, « le prolongement naturel et l'indispensable complément » du Lexique des termes juridiques (Serge Guinchard et Thierry Debard, Dalloz, 23e éd., juin 2015, 18,50 €) à qui ils ont emprunté la« méthode ».
Responsable des publications de la section française de l'Observatoire international des prisons et auteur de deux études sur la probation, Sarah Dindo nous livre dans cet opuscule« Parlons prison en 30 questions » sa vaste expertise de la science pénitentiaire et on apprend ainsi que lorsqu'elle apparaît en France en 1656, l'emprisonnement n'est pas une peine mais concerne les personnes en attente de jugement et les débiteurs jusqu'au paiement de leurs dettes

Pages

S'abonner à Agenda professionnel