Aller au contenu principal

Indices

IPC

Sur un an, selon l’estimation provisoire réalisée en fin de mois, les prix à la consommation augmenteraient de 2,9 % en février 2024, après +3,1 % en janvier. Cette baisse de l’inflation serait due au ralentissement sur un an des prix de l’alimentation, des produits manufacturés et des services. À l’inverse, les prix de l’énergie et du tabac accéléreraient.

IPC

En janvier 2024, l’indice des prix à la consommation (IPC) se replie légèrement sur un mois : ‑0,2 %, après +0,1 % en décembre. Cette diminution est entièrement portée par la baisse des prix des produits manufacturés (‑1,7 % après ‑0,3 %), essentiellement ceux de l’habillement et des chaussures (‑9,2 % après ‑0,3 %). À l’inverse, les prix augmentent pour le tabac (+6,5 % après 0,0 %), l’alimentation (+0,2 % après 0,0 %), l’énergie (+0,1 % après ‑1,2 %) et les services (+0,1 % après +0,6 %). Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation sont stables en janvier 2024, après +0,3 % en décembre.

IPC

En décembre 2023, l’indice des prix à la consommation (IPC) rebondit légèrement sur un mois : +0,1 %, après ‑0,2 % en novembre. Cette hausse est essentiellement portée par le rebond des prix des services (+0,6 % après ‑0,3 %), notamment ceux des transports (+6,0 % après ‑5,9 %). Les prix de l’alimentation et du tabac sont stables sur un mois (après respectivement +0,4 % et 0,0 % en novembre). Les prix des produits manufacturés baissent (‑0,3 % après 0,0 %), ainsi que ceux de l’énergie (‑1,2 % après ‑1,1 %), notamment ceux des produits pétroliers (‑3,4 % après ‑2,8 %). Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation augmentent de 0,3 % en décembre 2023, après ‑0,1 % en novembre.

IRL

Au quatrième trimestre 2023, la variation en glissement annuel de l’indice de référence des loyers (IRL) ne peut excéder 3,5 %. L’indice de référence des loyers s’établit donc à 142,06.

Smic

Le salaire minimum de croissance (Smic) horaire brut, en métropole et dans les départements d'outre-mer sauf Mayotte, est porté, à compter du 1er janvier 2024, à 11,65 euros (+1,13 %), soit 1 766,92 euros par mois sur la base de la durée légale du travail de 35 heures par semaine.

ILC

Au troisième trimestre 2023, l’indice des loyers commerciaux (ILC) s’établit à 133,66.

ILAT

Au troisième trimestre 2023, l’indice des loyers des activités tertiaires (ILAT) s’établit à 132,15. 

ICC

L’indice du coût de la construction (ICC) s’établit à 2 106 au troisième trimestre 2023, contre 2 123 au trimestre précédent et 2 037 il y a un an. 

IPC

En novembre 2023, l’indice des prix à la consommation (IPC) se replie légèrement sur un mois : ‑0,2 %, après +0,1 % en octobre. Cette baisse est principalement due au repli des prix des services (‑0,3 % après +0,3 %), notamment ceux des transports (‑5,9 % après +4,1 %). Les prix de l’énergie baissent de nouveau sur un mois (‑1,1 % après ‑0,5 %), notamment ceux des produits pétroliers (‑2,8 % après ‑1,7 %). Les prix des produits manufacturés sont stables (0,0 % après +0,2 %). Les prix de l’alimentation augmentent quant à eux sur un mois (+0,4 % après 0,0 %). Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation baissent de 0,1 % en novembre 2023, comme en octobre.

Logements anciens

Au troisième trimestre 2023, les prix des logements anciens en France (hors Mayotte) diminuent de nouveau sur un trimestre et de façon plus marquée : ‑1,1 % par rapport au deuxième trimestre 2023 (données provisoires corrigées des variations saisonnières), après ‑0,8 % au deuxième trimestre 2023 et ‑0,3 % au premier trimestre 2023.