Indices

Indice des loyers des activités tertiaires. Source : Insee.
L’indice des loyers des activités tertiaires (ILAT) est en hausse de 0,18 point à 108,16 [base 100 au premier trimestre 2010] au quatrième trimestre 2015, contre 107,98 le trimestre précédent. Sur un an, il est en hausse de 0,33 % comme le trimestre précédent.
Indice du coût de la construction. Source : Insee.
L’indice du coût de la construction (ICC) est en hausse de 21 points à 1 629 [base 100 au quatrième trimestre 1953] au quatrième trimestre 2015, contre 1 608 au trimestre précédent. En glissement annuel, l’ICC est en hausse de 0,25 % contre -1,17 % au troisième trimestre 2015.
L'indice des loyers commerciaux (ILC) est en très légère hausse à 108,41 [base 100 au premier trimestre 2008] au quatrième trimestre 2015 contre 108,38 le trimestre précédent. Sur un an, il est en baisse de 0,06 % contre -0,13 % le trimestre précédent.
Les cotisations sociales dues dans la limite du plafond de la sécurité sociale sur les rémunérations et gains versés du 1er janvier au 31 décembre 2016 sont relevées de 1,50 % (contre 1,30 % l'année dernière).
Smic.
Le salaire minimum de croissance (smic) augmente de 6 centimes à 9,67 euros (+0,6 %), à compter du 1er janvier 2016, contre 9,61 euros actuellement. Il avait été relevé de 0,8 % au 1er janvier dernier. Le montant minimum garanti est inchangé à 3,52 euros.
Pour les exercices ouverts depuis le 1er janvier 1999, le taux de référence servant au calcul du plafonnement des intérêts déductibles est égal à la moyenne annuelle des taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit pour des prêts à taux variable aux entreprises d'une durée initiale supérieure à deux ans (art. 39-1-3° c. gén. impôts). Les valeurs trimestrielles de ces taux effectifs moyens sont établies par la direction générale du Trésor et de la politique économique et publiées au Journal officiel. Pour la période courant du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2014, ce taux effectif moyen est de 2,94 %, 2,93 %, 2,79 % et 2,51 % pour les 1er, 2e, 3e et 4e trimestre 2014 respectivement.
Pour les exercices ouverts depuis le 1er janvier 1999, le taux de référence servant au calcul du plafonnement des intérêts déductibles est égal à la moyenne annuelle des taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit pour des prêts à taux variable aux entreprises d'une durée initiale supérieure à deux ans (art. 39-1-3° c. gén. impôts). Les valeurs trimestrielles de ces taux effectifs moyens sont établies par la direction générale du Trésor et de la politique économique et publiées au Journal officiel. Pour la période courant du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014, ce taux effectif moyen est de 2,82 %, 2,94 %, 2,93 % et 2,79 % pour les 4e trimestre 2013, 1er, 2e et 3e trimestre 2014 respectivement.

Pages

S'abonner à Indices