Indices

La croissance du produit intérieur brut (PIB) en volume* pour l'année 2015 est estimée à +1,3 % en données brutes (+1,2 % en données CJO).
Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisés (IPCH).
L'indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,1 % au mois d'avril 2016, après +0,7 % en mars. Corrigé des variations saisonnières, il croît de 0,1 % comme le mois précédent. Sur un an, l'IPC recule de 0,2 %, après -0,1 % en mars.
Chaque trimestre, la banque de France collecte auprès d’un large échantillon d’établissements de crédit les taux effectifs moyens pratiqués des différentes catégories de prêts pour lesquelles sont calculés les seuils de l’usure.
À compter du 1er avril 2016, le montant journalier de l'allocation temporaire d'attente (ATA) est fixé à 11,46 euros, l'allocation de solidarité spécifique (ASS) à 16,27 euros et l'allocation équivalent retraite (AER) à 35,13 euros.
Le montant forfaitaire mensuel de la prime d'activité appliable à un foyer composé d'une seule personne est égal à 524,68 euros pour les primes calculées pour déterminer le montant dû au titre du mois d'avril 2016.
Le montant forfaitaire mensuel du revenu de solidarité active (RSA) pour un allocataire est revalorisé 0,10 % à 524,68 euros à compter des allocations dues au titre du mois d'avril 2016, contre 524,16 euros précédemment.
 À Mayotte, le montant forfaitaire mensuel du revenu de solidarité active (RSA) pour un foyer composé d'un seul allocataire est revalorisé de 0,10 % à 262,34 euros à compter des allocations dues au titre du mois d'avril 2016. contre 262,08 euros précédemment.
Pour que les intérêts versés par une société au titre d'un compte courant d'associé créditeur soient déductibles fiscalement, le taux servi ne doit pas dépassé un certain seuil.
Pour les exercices ouverts depuis le 1er janvier 1999, le taux de référence servant au calcul du plafonnement des intérêts déductibles est égal à la moyenne annuelle des taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit pour des prêts à taux variable aux entreprises d'une durée initiale supérieure à deux ans (art. 39-1-3° c. gén. impôts). Les valeurs trimestrielles de ces taux effectifs moyens sont établies par la direction générale du Trésor et de la politique économique et publiées au Journal officiel. Pour la période courant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015, ce taux effectif moyen est de 2,26 %, 2,11 %, 2,11 % et 2,12 % pour les 1er, 2e, 3e et 4e trimestre 2015 respectivement.
Le montant mensuel de l'allocation aux adultes handicapés est revaloriséDécret n° 2016-535 du 27 avril 2016 relatif à la revalorisation de l'allocation aux adultes handicapés, J.O., n° 103, 3 mai 2016, n° 33. de 0,10 % à 808,46 euros, à compter du 1er avril 2016, au lieu de 807,65 euros précédemment.

Pages

S'abonner à Indices