Forex

Sites forex et options binaires interdits
Depuis 2014, des actions en justice ont permis, annonce l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans un communiqué diffusé ce matin, le blocage en France de l’accès à des sites illégaux et la fermeture de 138 adresses internet.
International Markets Live Ltd.
L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde le public contre les activités d’une société britannique dénommée International Markets Live Ltd (iMarketsLive) qui propose aux épargnants — et en ciblant plus particulièrement un public très jeune dont des lycéens — des abonnements à différentes formations et solutions logicielles destinées à accompagner l’investisseur dans des activités de trading sur le marché des changes, dit Forex.
Plateforme 24option.com
L’Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé d’interdire à la société chypriote Rodeler Ltd de continuer à fournir ses services sur le territoire français pour irrespect de ses « obligations en matière de bonne information » ainsi que pour des agissements « déloyaux » et « malhonnêtes ».
Forex
L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie la liste mise à jour au 27 mai 2016 des sites Internet et entités proposant en France, sans y être autorisés, des investissements sur le marché des changes (Forex).
L'Autorité des marchés financiers (AMF) voudrait interdire la publicité en ligne sur les produits financiers extrêmement risqués et en a fait la proposition au ministre des finances et des comptes publics, Michel Sapin, a indiqué mercredi le gendarme boursier.
Un nombre croissant de réclamations d’épargnants et les multiples sollicitations à trader en ligne sur le marché des changes ont conduit l’Autorité des marchés financiers (AMF) à lancer une campagne de communication digitale pour sensibiliser le grand public au risque du Forex et publie à cette occasion une étude sur les performances de ces investissements par les particuliers.
S'abonner à Forex